Mastaba G2100

Le propriétaire de ce mastaba n’apparaît pas sur les bas – reliefs.

Trouver quel est le propriétaire de ce mastaba n’est donc pas une chose facile.

Des ossements humains ont été trouvés cependant – certains semblent être des ossements féminins, d’autres des ossements masculins.

A noter que les ossements féminins sont plus nombreux que les ossements masculins.

Ce constat fait pencher les égyptologues pour un propriétaire plutôt « féminin ».

Les résultats des analyses ne sont pas définitifs et mériteraient peut être d’autres analyses.

Quoiqu’il en soit, la thèse d’une femme comme propriétaire a été largement retenue.

Quel est le nom de cette femme ?

Un indice : un nom a été trouvé sur les inscriptions du mastaba de Mer-Ib : Sedit

Translittération du nom :  Sdjt

Le lien de parenté : Sedit est la mère de Mer-Ib (Cf. titres et inscriptions ci-dessous).

Hors les deux mastabas sont « attachés » par un côté : ce qui laisse supposer que la propriétaire de notre mastaba est bien Sedit.


 

Nous n’avons aucunes informations sur Sedit, à l’exception de ses « apparitions » dans la chapelle de son fils.

Voici les titres (et inscriptions) trouvés dans cette chapelle :

mwtf  -> sa mère

ḥm(t)-nṯr Nt mḥtt ỉnbw -> prêtresse de Neith

zȝt nswt nt ẖtf -> fille royale « de son corps »

Ce dernier titre peut paraître assez bizarre : qui est donc ce « corps » ?

Sedit n’est pas considérée uniquement comme un contemporain de Khoufou (Dynastie 4) mais elle est considérée comme une fille de Khoufou.

Elle est née soit au cours de la fin de règne de son père – elle est de ce fait probablement contemporaine de ses deux successeurs – soit elle est née avant le début de son règne : a t-elle survécu à son père ?

Dans tous les cas, elle est la mère de Mer-Ib (ce qui fait de Mer-Ib un probable petit-fils royal).


 

La chapelle de ce mastaba n’a pas subi de réorganisations – ce n’est pas le cas des autres mastabas du même secteur.

Une des particularités de ce mastaba est son puit « A » en « T » – une forme archaïque que nous trouvons dans les nécropoles de type « Nucleus ».

Ce mastaba fut construit (et probablement aménagé) sous le règne de Khoufou au vue des éléments architecturaux ci – dessous.


 

Le mastaba est du type 2a (selon la terminologie de l’Egyptologue Reisner – mastaba « core » non couvert).

Il est attaché sur son côté Sud au mastaba de Mer-Ib comme nous l’avons vu.

Ses dimensions : 21,6m * 12m = 259m2 avec une hauteur de 3m.

Il y a un emplacement vide pour une stèle « slab » (non retrouvée), sur le mur Est (partie la plus au sud).

Ce mastaba ne contient pas de niche Nord.

Nous avons quatre puits :

  • « A » (2,05m * 2,1m  : – 7,8m de profondeur)
  • « D » (1m * 1m : -9,12m de profondeur)
  • « E » (1,3m * 1,3m : -2,9m de profondeur)
  • « F » (1,6m * 1,2m : -4m de profondeur)

Un certain nombre de choses ont été retrouvées dans ces puits :

  • « A » : quelques modèles en albâtre, ossements humains, silex
  • « D » : fragments de jarres en albâtre
  • « F » : fragments de céramiques de la dynastie 4, vases, assiettes, silex, marchandises

A noter que seulement le puit « A » fut construit en premier – les autres puits sont plus tardifs.

Un détail très intéressant : un système de blocage est présent dans ce puit.

Il a une chambre funéraire (type 1cl) – dimensions = 3,55m * 3,45m = 12,24m2 pour une hauteur de 3m.

Les puits « D », « E » et « F » (type 7x) n’ont pas de chambre funéraire.

Nous avons quelques traces d’une chapelle extérieur en brique crue (seulement le côté Nord Est est conservé), apparemment de type 1a.

Vous noterez l’emplacement de la stèle « Slab ».

Références Bibliographiques :

Peter Der Manuelian Giza Mastabas Volume 8 : « Mastaba of Nucleus Cemetery 2100 part 1 »

M. BAUD « Famille royale et pouvoir sous l’ancien empire »

Reisner Giza Necropolis 1

LEAVE A COMMENT

Ancien Empire Egyptien (projet A2E) by Fabrice MAUPIN