Mastaba G2101 (G2100-II)

Le nom du propriétaire (femme) de ce mastaba : Nensedjerkai / Nensezerkai / Nensezerka.

Translittération de son nom : N-sḏr-kȝ.j

Examinons les titres du propriétaire.

A noter qu’aucuns titres concernant Nensedjerkai (et ses soeurs) furent trouvés dans le mastaba de son père (Merib – G2100-I).

ḥmt-nṯr Ḥwt-Ḥr -> prophétesse de Hathor

ḥmt-nṯr Ḫwfw -> prophétesse de Khoufou

ẖkrt nswt -> « femme – ornement » du roi

zȝt nswt ->  fille royale

Lorsque que Nensedjerkai est représentée avec son père, seul le titre zȝt nswt est utilisé.

La datation de ce mastaba a fait l’objet de nombreuses hypothèses et réflexions. La période qui a été retenue est la période entre le règne de Rekhaef et Menkaoure (Dynastie 4).

La première étape de construction est pratiquement contemporaine de la construction du mastaba du père de Nensedjerkai (Merib) – entre Redjedef et Rekhaef.

En accord avec les propos de l’Egyptologue H. Junker, Merib (père de Nensedjerkai) aurait construit le mastaba de son fille – hypothèse pouvant être envisagée si Nensedjerkai est morte prématurément.

La deuxième étape de construction intégre une chapelle avec entrée, d’un portique à colonnes et une cour ouverte.

Cette étape (en tenant compte des éléments iconographiques et architecturaux) peut être datée du règne de Rekhaef (voire son successeur).

Quelques informations à propos de l’architecture de ce mastaba.

C’est une tombe aux modestes dimensions, construite en calcaire gris (mastaba de type 9a – mastaba construit en pierre – selon la typologie de l’Egyptologue Reisner).

Elle est rattachée (par son coté Nord) au mastaba de Merib.

Ses dimensions de base (hors éléments architecturaux complémentaires) : 8,85 m * 8 m = 70,8 m2 pour une hauteur de 5 mètres.

Elle possède deux puits (A et B – dimensions : 1,6m * 1,6m).

Le puits « A » (profondeur de 5,12m) contient une chambre funéraire (type 4b – dimensions : 3,4m * 3m pour une hauteur de 2 mètres) avec un sarcophage.

Un squelette démembré et éparpillé par les pilleurs ainsi que des os d’animaux furent trouvés.

Le puits « B » ne fut pas terminé, probablement planifié et construit avant le puits « A ».

Revenons sur les éléments architecturaux.

La chapelle « extérieure » recouvre le côté Est de la facade du mastaba.

Elle se compose d’une chambre d’offrandes (9,5m * 3,6m = 34,2 m2 – hauteur de 2,83m), un portique à colonnes et d’une cour ouverte (6m * 5,45m = 32,7 m2 – hauteur de 2,5m pour la cour).

Ce qui nous fait une surface totale de 137,7 m2 (70,8 + 34,2 + 32,7).

Nous devons ouvrir une porte (de la gauche vers la droite) pour accèder à la chambre des offrandes.

Elle contient deux fausses portes (une au Sud, l’autre au Nord).

Une fenêtre a été « intégrée » dans le côté Sud suffisamment large pour « éclairer » l’intérieur de la chapelle.

Le Serdab (dimensions : 1m * 0,75m) est situé entre les deux fausses portes (sur la partie supérieure du mur).

Il est visible lorsque nous rentrons dans la chambre.

Le portique (couvert) contient deux colonnes de type « carré » (dimensions : 0,5m * 0,5m pour une hauteur de 2,5m).

La cour est une cour fermée. Une porte (côté Est) permet de pénétrer réellement dans le complexe funéraire.

Le programme iconographique se retrouve sur plusieurs éléments architecturaux :

– Architrave extérieure (cour côté Ouest)

– Intérieur (faces Est / Ouest) colonnes portique

– Architrave intérieure entrée chapelle

– Tambour entrée chapelle

– Mur Ouest, fausses porte (architrave, tablette, linteau, tambour, montants de porte)

Références Bibliographiques :

Peter Der Manuelian Giza Mastabas Volume 8 : « Mastaba of Nucleus Cemetery 2100 part 1 »

Porter Moss III part 1

M. BAUD « Famille royale et pouvoir sous l’ancien empire »

JG II

Reisner Giza Necropolis 1

Miriam Lichtheim, Ancient Egyptian Literature 1

Strudwick, Texts from the Pyramid Age

LEAVE A COMMENT

Ancien Empire Egyptien (projet A2E) by Fabrice MAUPIN