Mastaba G2100-I

Le propriétaire (homme) de ce mastaba se nomme : Mer-Ib / Kapunisut.

La translittération de son nom : Mr-jb.j kȝ-pw-nswt.

Au moins 22 titres lui sont attribués, signe réel ou fictif d’une carrière « professionnelle » assez longue et riche.


 

Examinons quelques – uns de ces titres :

jmj-r mšˁ -> chef de troupe

jmj-r kȝt nbt nt nswt -> chef de tous les travaux du Roi

ˁḏ-mr wḥˁw -> administrateur de la Marine (*)

wr mȝ Jwnw -> grand des voyants d’Héliopolis

wr mḏ šmˁw -> grand des dizaines de Haute – Egypte

wt Jnpw -> embaumeur d’Anubis

r Pnb -> porte parole (?) de tout Boutite

rḫ nswt -> connu du Roi

ḥm – nṯr ḫwfw -> prophète de Khoufou

ḥts Jnpw -> invocateur d’Anubis

ḫrp ˁ-> directeur du palais cérémoniel, chambellan

ḫtmw nṯr -> porteur du sceau de la barque de X (X étant une divinité)

ḫrj-ḥb -> prêtre lecteur

zȝ nswt -> fils royal

smr -> compagnon, « ami »

smr wˁtj -> compagnon et « ami » unique

sḥḏ bȝ – nṯrw -> inspecteur des puissants navires des dieux

(*) Le premier de ces deux termes indique un officier administratif. C’est une fonction d’une personne qui a la charge du département de la Marine au niveau de la résidence royale.

Mer-Ib possède aussi d’autres titres liés à la Marine.


 

Quelques informations sur la famille de Mer-Ib :

Il est le fils de Sedit.

Il a plusieurs filles dont Nensedjerkai et Sdnt.

Il a aussi deux fils (ḫwfw-mrf-nṯrw et Mr-jb.j nḏs).


 

La datation de ce mastaba se situe entre le règne de Redjedef et Rekhaef (soit durant la 4ième dynastie).

Analysons un peu son architecture.

Son mastaba est de type 7a -à noter un lourd mur de soutènement en calcaire nummulitique gris qui recouvre le haut du mastaba.

Ses dimensions : 22m * 14m = 308 m2.

Une chapelle de type 4a est présente (3,85m * 1,56m = 6 m2) – elle contient deux fausses portes en calcaire nummulitique.

Nous trouvons aussi une niche (accolée à la face Est du mastaba) avec une fausse porte (hauteur = 4,2m, largeur de l’architrave = 1,84m, largeur de la fausse porte = 1,34m).

C’est un aspect intéressant car cette niche « extérieure » (qui représente une fausse porte) était utilisée pour le culte – les offrandes pour le défunt étaient déposées au pied de cette fausse porte.

Cette niche « extérieure » apparaît très tôt (premières périodes historiques) dans l’architecture des mastabas.

L’apparence et l’utilisation de ce type de niche est antérieure à l’apparence et l’utilisation des chapelles.

Les chapelles furent intégrées au mastaba plus tardivement.

Nous avons donc dans certains cas une coexistence entre ces deux types d’éléments architecturaux et funéraires – ce qui est le cas pour le mastaba de Mer-Ib.

Peu à peu la niche va disparaitre au profil de la chapelle.

La niche permettait au visiteur de faire son offrande et/ou libations sans devoir rentrer dans la chapelle qui par principe est fermée.

Comme le plan l’indique, nous avons deux puits (B, C).

Dans le puits « B » (1,8m * 1,8m, 10.9m de profondeur) se trouve une chambre funéraire (type 3bf – hauteur 1,45m, dimensions : 4,15m * 3,15m = 13.07m2).

Nous avons trouvé quelques éléments d’un squelette d’homme adulte, mais pas de traces de sarcophage ou d’objets.

Dans le puits « C » (1,8m * 1,95m, 16.4m en profondeur) se trouve une chambre funéraire (type 3br – hauteur 1,95m, dimensions 3,05m * 2,95m = 8,99m2).

Des fragments d’un sarcophage en bois furent trouvés ainsi que des os d’un squelette d’une femme.


 

Plusieurs zones du mastaba sont décorées :

  • L’entrée (1) du mastaba
  • La chapelle intérieur (2) – murs Ouest (dont fausses portes), Est, Sud, Nord

(1) Cette chapelle fait partie des deux chapelles du secteur G2100 à être décorées sur la façade extérieur (l’entrée).

(2) Nous notons aussi que seulement trois principaux mastabas dans ce secteur ont encore des traces de décoration à l’intéreur de la chapelle sur le mur Est.

Une liste de 16 domaines funéraires est fournie sur le mur Est.

Etre propriétaire (et/ou gérer) des domaines funéraires est un privilège rare accordé à un cercle de personnes restreint proche de la Résidence.

Mer-Ib semble faire partie de ce cercle au vue des titres pré-cités.


Références Bibliographiques
 :

Peter Der Manuelian Giza Mastabas Volume 8 : « Mastaba of Nucleus Cemetery 2100 part 1 »

Porter Moss III part 1

M. BAUD « Famille royale et pouvoir sous l’ancien empire »

Reisner Giza Necropolis 1

Junker Giza II

P.M CHEVEREAU – « prosopographie des cadres militaires » – RdE 40

LEAVE A COMMENT

Ancien Empire Egyptien (projet A2E) by Fabrice MAUPIN